Translate

lundi 17 août 2015

gravel expérience


Ce qui est beau dans le sport c'est que l'on peut toujours redevenir un débutant.. J'ai toujours aimé sortir des sentiers battus , et il faut dire que c'et un peu ma marque de fabrique..

Donc ce matin je me retrouve au guidon de mon vélo Lapierre xelius efi 800 , une bombe tout en carbone, pour tester la pratique qui me hante depuis quelques temps ; j'ai nommé le gravel bike, tous mes potes ne parlent que de çà , et je passe une bonne partie de mes nuits sur la toile à mater les sites US.Il était donc temps de passer à l'action

La traversée du 'sahara marrakchi'

Voici donc l'idée du jour; rejoindre le spot par la route puis enchaîner la partie gravel et retour par les petites routes.Super conditions météo pas + de 34° prévu pas de vent, ciel bleu, c'est partit.

Mon Lapierre n'et pas un modèle gravel loin de là , j'ai juste monté des pneus de 25 mm bien renforcés et rajouter du matériel de survie, 2 chambres à air , des petites bandes de kevlar, une pompe + 1 gonfleur et 4 cartouches de co2. J'aurais aimé avoir des gommes en 28 mm ce qui doit être le max pour ce type de machine , mais le facteur n'est pas passé et moi je ne pouvais plus attendre..

Après une mise en jambe de 1h15 environs , me voici à la porte du désert... Premières sensations rassurantes, je me prend au jeu, c'est assez grisant de se retrouver sur un parcours que je fait d'habitude en VTT mais attention , gare à la crevaison... le désert d'Agafay en été, c'est un peu la vallée de la mort; pas d'arbres donc pas d'ombre et pas grand monde aux alentours.

Suis positivement surpris de la souplesse du cadre de mon xelius et de mes roues aux rayons en carbone.. pour l'instant les pneus tiennent. Après 26 km je ressort de ma traversée sans incident (malgré une pointe à + de 45 km/h), avec la banane, c'est sur il va y avoir du gravel au programme très bientôt.

Pas lassé, je trouve encore quelques passages gravel avant de faire le plein en boissons au village de Takerkouste.

Le retour se fait par de petites routes bien dans l'esprit gravel, au final une distance respectable de 113 km dont + 30 km en pur gravel et disons 30 autres kilomètres sur des routes assez rugueuses.

Bilan super positif, belles sensations de liberté ce qui me plaisait dans l'esprit gravel, par contre pour attaquer des parties + techniques donc plus fun il faudra passer par un vélo plus adapté, soit freins à disque, pneus de 30-32 etl jante plus large..
A suivre donc..











Aucun commentaire:

Publier un commentaire